La découverte d’un énorme cratère à 500 mètres sous la glace du Groenland suggère l’impact d’un astéroïde ferreux d’un kilomètre de large il y a plusieurs milliers d’années.

3200 Phaéton est une roche spatiale spéciale de 6 km de diamètre, dotée d’une couleur bleue très étrange et très rare. Il est connu pour être à l’origine des Géminides, la pluie de météores (étoiles filantes) qui survient chaque année vers la mi-décembre. Son orbite extrêmement excentrique prend environ 1,4 année terrestre et l’amène à passer à un moment donné très proche du soleil.

Il n’y a pas que la sonde Hayabusa-2 de la JAXA qui va à la rencontre d’un astéroïde actuellement, il y a aussi la mission Osiris-Rex de la NASAL’arrivée de la sonde américaine à sa cible est prévue pour le 3 décembre 2018. Rappelons que l’astéroïde Bennu percutera peut-être la Terre entre les années 2175 et 2196.

C’est probablement la première fois que cette comète venue des confins du Système solaire vient faire un tour près du Soleil et donc de la Terre. Elle atteindra mi-août sa plus petite distance avec notre étoile. Début juillet, des astronomes ont vu sa luminosité augmenter considérablement. Il y a de bonnes chances pour que la comète Hulk ou C/2017 S3 Panstarrs devienne visible à l’œil nu ! 

A l’automne dernier, un objet très particulier était découvert par le télescope Pan-Starrs à Hawaï. A l’origine classé comme comète, suite aux observations de l’ESO, European Southern Observatory, l’objet avait été reclassé en astéroïde car aucun signe d’activité cométaire n’avait été perçu. Cet objet interstellaire nommé initialement C/2017 U1 (C pour comète) puis A/2017 U1 (A pour astéroîde) par l’Union astronomique internationale, avait été rebaptisé Oumuamua.

Un des plus gros astéroïdes du système solaire se trouve si près de la Terre que l’on peut même l’apercevoir à l’œil nu. Cet astéroïde, connu sous le nom de 4Vesta ou simplement Vesta, est tellement grand et brillant que l’on peut le voir dans la nuit, malgré la distance de 106 millions de milles qui le séparent de notre planète.

Une comète est un corps à peu près sphérique qui peut atteindre une dizaine de kilomètres de diamètre. Il est constitué de glaces et de poussières. Son nom vient du grec coma qui signifie « queue ». En effet, lorsqu’une « boule de neige sale » s’approche du Soleil, une partie de sa matière se sublime et l’astre développe une queue de poussières longue de plusieurs millions de kilomètres. Cette matière réfléchie la lumière du Soleil, ce qui rend le corps visible depuis la Terre, on parle alors de comètes.

De 2013 à 2016, de nombreux astéroïdes ont été ajoutés à la liste des objets spatiaux qui sont passés à proximité de la Terre. La liste est répertoriée sous le nom de NEA, pour Near Earth Asteroids. On peut compter 17 030 nouveaux objets spatiaux entre cette période. L’existence de 11% de ces objets n’a toutefois pas été confirmée. Selon une étude récemment publiée, les astronomes ont perdu la trace de 900 astéroïdes. Les chercheurs ne les retrouvent plus et ne savent pas où les replacer. Si jamais l’un d’eux représentait une menace pour la Terre, ils seraient de ce fait incapables d’en mesurer l’ampleur.

2014 MU69 est un objet de la ceinture de Kuiper découvert en 2014 par le télescope spatial Hubble. Il fut dans un premier temps appelé « PT1 », pour Potential Target 1, par les équipes de New Horizons qui recherchaient alors la destination pour la prolongation de la mission de la sonde spatiale (rappelons que le 14 juillet 2015, New Horizons a survolé Pluton avec succès).