Thomas Pesquet est un astronaute français qui a passé 196 jours au sein de la station spatiale internationale. Durant son périple, le spationaute fut le sujet principal de nombreuses expériences physiologiques étudiant les conséquences d’un séjour dans l’espace. Aujourd’hui, lui et des chercheurs de l’INSERM nous présentent les résultats obtenus. 

Près d’un mois après le retour de Thomas Pesquet de sa mission Proxima de 196 jours à bord de la Station Spatiale Internationale, faisons un premier bilan.

Dans ce premier entretien réalisé dans le centre de l’Agence spatiale européenne (ESA) à Cologne, Thomas Pesquet livre ses impressions sur son retour sur Terre, le 2 juin, en compagnie du russe Oleg Novitskiy, à bord d’une capsule Soyouz MS-03. Une rentrée atmosphérique « très impressionnante » et pas aussi douce qu’on le dit.

Dix-neuf. C’est le nombre de jours supplémentaires de la mission de Thomas Pesquet à bord de la Station spatiale. En effet, l’ESA et la Nasa ont décidé de reporter son retour sur Terre au 2 juin alors qu’il aurait dû rentrer le 15 mai. La raison de cette prolongation est simple, et assez habituelle : une rotation entre deux équipages trop longue.

Retrouvez en vidéo un condensé de la deuxième sortie dans l’espace de Thomas Pesquet, le 24 mars 2017. Durant six heures et demie, le spationaute a notamment inspecté sous toutes les coutures un système de refroidissement de la Station spatiale internationale et lubrifié le bras robotique polyvalent Dextre. Les séquences ont été filmées avec une caméra GoPro et montées en accéléré (timelapse).

Tous les jours dans l’ISS : environ 2 heures de sport, y compris le weekend. Trois options à notre disposition : un tapis roulant, un vélo ou un appareil de musculation. C’est encore plus important que sur terre car ici nos muscles et nos os, à force de n’être pas soumis aux effets de la gravité, s’atrophient peu à peu. Le sport est aussi un excellent moyen de décompresser, et surtout, la vue est meilleure que depuis n’importe quelle salle de gym terrestre !

Thomas Pesquet

Européen Français, astronaute à l’ESA en mission pour 6 mois sur l’ISS / Euro-French astronaut at ESA vous partage toutes ses incroyables photos de la Terre rien que pour vous ! Retrouvez ici la galerie de ses photos de la Terre. Spectacle garanti assuré. Adresse du facebook de Thomas Pesquet.

Shane a vraiment assuré dehors et m’a fait profiter de son expérience au maximum. Peggy s’est montrée très efficace pour gérer les millions de procédures à suivre pour nous faire sortir puis nous ramener. Oleg nous a été d’une grande aide dans le sas et a pris de super photos (depuis les petits hublots du Soyouz en plus : c’était pas gagné !).

Souhaitons qu’il ne soit pas superstitieux. Pour son premier séjour à bord de la Station spatiale internationale, l’astronaute de l’ESA Thomas Pesquet a été autorisé à sortir dans l’espace. Un rêve qui se matérialise. Cette sortie extra-véhiculaire sera à suivre en direct le 13 janvier à partir de 13 h 05 heure de Paris, sur les sites Internet du Cnes, de l’ESA et de la NASA.

Thomas Pesquet, né le 27 février 1978 à Rouen (Seine Maritime), est un astronaute français de l’Agence spatiale européenne. Après une formation d’ingénieur aéronautique, Pesquet a occupé différents postes dans l’industrie aérospatiale et à l’agence spatiale européenne avant de devenir, en 2004, pilote de ligne. En 2009, il fait partie des six candidats retenus pour former le troisième groupe d’astronautes européens sélectionnés par l’agence spatiale. Il est le dixième Français à partir dans l’espace en décollant le 17 novembre 2016 à bord de Soyouz MS-03 dont l’équipage va occuper la Station spatiale internationale de novembre 2016 à mai 2017.

L’amarrage de la capsule Soyouz à l’ISS s’est parfaitement déroulé dans la nuit de samedi à dimanche 20 novembre 2016. L’astronaute français Thomas Pesquet est enfin entré dans la station, après 7 ans d’entraînement. C’est le début d’une mission de 6 mois à 400 km d’altitude. Retour sur une nuit exceptionnelle.