« Déjà 1 an: fin de la mission Rosetta »

Le 30 septembre 2016, l’épopée de la sonde européenne autour de la comète 67P/Churyumov-Gerasimenko s’est achevée avec son crash sur le sol du « caillou » après 12 ans dans l’espace. Lire la suite

Publicités

« La matière organique de la comète Tchouri serait plus ancienne que le système solaire ! »

En étudiant de près les bandes d’absorption des nébuleuses, deux astrophysiciens français proposent de regarder sous un autre angle la matière organique découverte par Rosetta et Philae dans la comète 67P/Churyumov-Gerasimenko. Ces molécules se seraient formées il y a bien longtemps, avant même la naissance du Soleil et de ses planètes. Lire la suite

« Enormes molécules carbonées découvertes dans les grains de poussière éjectés par Tchouri »

C’est un joli pas de plus dans la connaissance de la comète 67P/Tchourioumov-Guérassimenko, surnommée « Tchouri ». Une équipe internationale de chercheurs y a découvert des macromolécules organiques solides d’une taille impressionnante. « Cette matière est si complexe qu’on ne peut pas lui attribuer une formule chimique, ni même un nom suivant la nomenclature chimique usuelle » relate un communiqué de l’Université Paris Est Créteil Val de Marne, impliquée dans cette étude publiée le 7 septembre 2016 dans le magazine Nature.

Lire la suite

« Le crash de la sonde Rosetta sur Tchouri est prévu pour septembre 2016 »

La Mission Rosetta est un succès incomparable dont pourra longtemps s’enorgueillir l’agence spatiale européenne (ESA); après un voyage de 10 ans, la sonde Rosetta est arrivée dans l’orbite de la comète 67P (dite « Tchouri« ) puis à lancé l’explorateur Philae à sa surface. Si l’explorateur n’a pu fonctionner que par intermittence à cause d’un mauvais atterrissage (mais le simple fait d’atterrir sur la comète était déjà un exploit en soi), Rosetta a continué à délivrer des informations cruciales sur Tchouri et notamment sur la composition des gaz composants la fameuse chevelure de l’objet spatial. Lire la suite

« Une vie bactérienne sur la comète Tchouri ? »

Selon ces spécialistes, la comète Tchouri, objet de la mission Rosetta, pourrait abriter une vie micro-organique. Et abondante, de surcroît. Alors que le contact a été rétabli avec le petit robot Philae, qui scrute pour nous la structure de son hôte Tchouri, on apprend qu’il pourrait ne pas être le seul locataire sur la comète. Lire la suite