« Comment les premiers trous noirs supermassifs ont pu se former ? »

Les trous noirs supermassifs sont des trous noirs possédant une masse comprise entre plusieurs centaines de milliers et plusieurs milliards de masses solaires. Si les découvertes les concernant se sont enchaînées au cours des dernières années, les scientifiques ayant même obtenu la toute première image d’un trou noir supermassif, leur mécanisme exact de formation est encore inconnu. Dans une récente étude, deux astrophysiciens canadiens avancent une hypothèse de formation par effondrement direct, qui permettrait également d’expliquer l’origine de trous noirs extrêmement massifs dans l’Univers primitif. Lire la suite

« Un nouveau signal provenant de l’espace a été découvert »

Des astronomes viennent de retracer un signal venu de l’espace jusqu’à sa galaxie d’origine. Il s’agit d’une émanation intense de radiations électromagnétiques appelée FRB190523. Un phénomène a été repéré il y a une semaine. Les causes exactes demeurent un sujet de débat scientifique.Néanmoins, le progrès de l’astronomie permet actuellement de les retracer. Lire la suite

« Il était une fois le cosmos »

Le physicien et cosmologiste Stephen Hawking raconte l’histoire de l’univers, de son origine jusqu’à sa fin probable. Stephen Hawking explique la naissance du soleil, du système solaire, de la Terre, des étoiles, des trous noirs, de la vie. Selon lui, le programme Apollo est le plus grand événement de l’histoire humaine : Vivre dans d’autres endroits de l’univers est devenu envisageable. Cela représente un enjeu capital car dans cinq milliards d’années la Terre ne sera plus qu’un caillou sans vie. Lire la suite

« L’expansion de l’Univers est plus rapide que prévu »

L’Univers s’étend trop rapidement, et personne ne sait pourquoi. Depuis longtemps, nous sommes capables de mesurer le taux d’expansion de l’univers. Toutefois, il semble que l’Univers bouge trop vite d’environ 9 % par rapport aux prévisions des astronomes. Et les chances qu’il s’agisse d’une erreur de calcul sont extrêmement faibles. Lire la suite

« Google dévoile une application AR pour revivre l’origine de l’Univers »

Le géant de la Tech s’est associé à l’organisme de recherche européen CERN pour développer une application de réalité augmentée qui permet de voir de plus près le Big Bang. Pour ceux qui souhaiteraient utiliser l’application comme source d’ASMR, la voix off n’est autre que celle de l’actrice britannique Tilda Swinton. Lire la suite

« Et si les trous noirs étaient en fait des trous de ver connectant différents univers entre eux ?

Et si les trous noirs étaient en fait des trous de ver connectant différents univers entre eux ? Cette hypothèse, bien que peu crédible, est envisagée depuis des années, en particulier en ce qui concerne les trous noirs supermassifs au cœur des galaxies. Un phénomène d’écho dans les ondes gravitationnelles pourrait nous en dire plus. Lire la suite

« Modèle Janus : La théorie des Univers Jumeaux »

Le modèle Janus décrit un univers gémellaire, avec d’un côté un univers en masse positive (celui que nous connaissons) et de l’autre, un univers en masse négative, inobservable : « L’énergie d’une masse m, c’est mc2. Si cette masse est négative, l’énergie est aussi négative. Les particules de masse et d’énergie négatives émettent des photons d’énergie négative, que nos yeux et nos télescopes ne peuvent pas capter. C’est aussi simple que cela. » Lire la suite

« L’histoire de nos origines cosmiques »

Il y a près de 70 ans, l’astronome Paul Merrill, observant la lumière provenant d’une étoile lointaine, reconnut les signatures du technétium. C’était inattendu. Le technétium est un élément instable et artificiel, qui aurait normalement dû se transformer en un élément différent, tel que le ruthénium ou le molybdène, il y a très longtemps. Comment alors était-ce possible ? Lire la suite

« La matière noire »

Les galaxies de notre Univers semblent arriver à réaliser une véritable prouesse. Elles tournent si vite que la gravité produite par la matière observable qu’elles contiennent ne peut pas les faire tenir ensemble ; logiquement, elles auraient dû se défaire depuis longtemps. Il en va de même pour les amas de galaxies. C’est pourquoi les scientifiques sont convaincus qu’intervient un élément invisible : quelque chose que nous n’avons pas pu encore détecter directement donne à ces galaxies une masse supplémentaire, ce qui produit le surplus de gravité dont elles ont besoin pour ne pas se défaire. Cette présence mystérieuse est appelée « matière noire. Lire la suite