Les intempéries ont fait au moins 13 morts et plusieurs blessés graves dans le Languedoc-Roussillon en raison de fortes pluies qui ont entraîné des inondations. En une nuit, entre le 14 et le 15 octobre, il est tombé par endroits plus de 180 millimètres de pluie, une intensité exceptionnelle. Le niveau atteint lundi matin par la crue à Trèbes, dans la vallée de l’Aude, est sans précédent depuis 1891. Selon les relevés du service Vigicrues, la rivière est montée jusqu’à 7,68 mètres. Les images filmées par les habitants sur place laissent entrevoir de très nombreux dégâts.

Partout en France, un vent de révolte s’élève contre les éoliennes : jugées bruyantes, trop coûteuses, inutiles, elles sont aussi soupçonnées de favoriser la corruption des élus. A Flers, dans les Hauts-de-France, Erik ne les supporte plus : cinq éoliennes de 110 mètres de haut lui gâchent la vue quand il ouvre les fenêtres de son château classé monument historique. Depuis des années, il a tout tenté devant les tribunaux pour se débarrasser de ce qu’il considère être « une verrue » dans son paysage.

Nous ne pourrons pas dire que nous ne savions pas. Les alertes fusent de toute part. Le nouveau rapport des experts internationaux sur le climat (GIEC) est l’ultime alerte avant un monde en crise permanente. Les émissions de gaz à effet de serre ont déjà fait grimper la température mondiale de 1°C depuis la révolution industrielle. Et « il est probable » que le réchauffement atteigne 1,5°C entre 2030 et 2052. À cette température, les impacts sur le niveau des eaux, la biodiversité, la sécurité alimentaire sont déjà majeurs. 

Omniprésentes dans les sciences et les technologies, les mathématiques sont parvenues à décrypter les orbites elliptiques des planètes, à prédire la découverte du boson de Higgs ou à faire atterrir le robot Curiosity sur Mars. De tout temps, l’homme, en quête de cycles et de motifs, les a utilisées pour explorer le monde physique et pour comprendre les règles de la nature, du nombre de pétales de fleurs (répondant à des « suites ») à la symétrie de notre corps. La réalité possède-t-elle une nature mathématique inhérente ou les mathématiques sont-elles des outils précieux créés par l’esprit humain ? Un reportage fascinant à ne pas manquer !

Ce documentaire s’intéresse au Gulf Stream qui joue un rôle primordial, non seulement sur la vie océanique, mais également sur notre climat : ses eaux tempérées baignant nos côtes servent de régulateur de températures pour le littoral européen. Ainsi, des études prouvent que sa précédente disparition avait entraîné, il y a des milliers d’années, une période de glaciation… Alors comme son existence est aujourd’hui gravement menacée par le réchauffement climatique et la fonte des glaces en découlant, on peut s’attendre au pire : paradoxalement, le réchauffement climatique engendrerait des hivers extrêmement rigoureux pour l’Europe de l’Ouest.

Steve Justice est un ancien directeur de Lockheed Skunk Works,  la division programmes de développements avancés de Lockheed Martin, a récemment annoncé un projet de construction d’un vaisseau spatial possédant une technologie qui modifie l’espace et le temps. Infos ou intox ?

Une théorie surprenante suggère que l’effet Mandela serait le résultat de l’existence d’univers parallèles qui interfèrent avec notre réalité. En effet, cette théorie semble très crédible depuis que plusieurs scientifiques de renommée mondiale ont récemment affirmé que des univers parallèles pourraient exister…

Le réchauffement climatique cesse d’être une entité floue dont on entend parler mais dont on ne voit pas les effets. Les températures commencent à drastiquement augmenter et cela est d’autant plus visible dans les pays nordiques. La Suède est actuellement en proie à des températures toujours plus en hausse et cela commence à avoir de graves conséquences sur l’environnement.

Jusqu’à ce jour, les mystères non résolus de la Terre et de l’Univers sont encore nombreux et « l’Homme de Marree» en fait partie. Vingt ans après sa découverte, nous ne connaissons toujours pas l’auteur de ce géoglyphe, un grand motif dessiné à même le sol, tracé sur les sols australiens. C’est l’un des plus grands géoglyphes du monde avec ses 4,2 kilomètres de long.

Adolescent, Daniel Nemes avait une passion pour la science et l’astronomie. Ce n’est donc pas une surprise que sa vocation l’a amené à faire carrière dans le domaine de la science. Aujourd’hui, Nemes est à la fois scientifique et inventeur en Colombie. Il affirme qu’il possède la technologie nécessaire pour photographier des êtres multidimensionnels. Nemes a indiqué que son intérêt pour l’univers multidimensionnel avait commencé après qu’il ait lu, dans un magazine, un article traitant de la matière noire présente dans l’Univers.

Dernièrement, un groupe de scientifiques constitué d’astronomes, d’un biologiste et d’un écologiste urbain s’est intéressé à l’étude des histoires possibles des planètes extraterrestres. En tentant de spéculer sur les extraterrestres, ils ont abouti à des résultats alarmants concernant le changement climatique.

À Borneo, la destruction des forêts pour la culture d’huile de palme mais également pour les ressources minières et le papier, est un véritable fléau pour l’environnement. La population d’orangs-outans a chuté de moitié depuis 1999 et cette nouvelle vidéo qui montre un primate chassé de son habitat par un bulldozer est une nouvelle preuve déchirante de la souffrance de ces animaux.

Le 1° mars 2018, Vladimir Poutine fait un exposé de deux heures devant des représentants de la Douma. Il dévoile lors de cette conférences les nouvelles armes créées par les Russes qui échappent au système antimissile américain. Les capacités de ses armes telles que les exposent Vladimir Poutine semblent dépasser de loin celles dont disposent les autres pays. Elles reposeraient sur une source d’énergie nucléaire embarquée et sur le recours à la MHD, une technologie peut-être employée par les Ovnis.