On associe souvent Vénus à la planète de l’amour à cause de son lien avec la déesse romaine, pourtant son atmosphère extrême n’a rien de tendre… Les pluies d’acide, la pression considérable de son atmosphère et les très fortes températures ont jusqu’à présent entravé la recherche scientifique en ce qui concerne l’exploration de Vénus. Cependant des chercheurs de la NASA ont conçu une puce électronique capable de résister à l’environnement sulfureux de Vénus.

Le champ magnétique qui entoure la Terre peut être utile pour guider les aventuriers téméraires qui aiment se perdre en pleine nature avec leurs boussoles, mais il reste avant tout fondamental pour protéger la vie sur Terre des radiations solaires, en repoussant les particules cosmiques chargées comme un bouclier. D’après deux chercheurs britanniques, les deux pôles magnétiques de la Terre pourraient s’inverser dans deux mille ans. Mais alors que se passerait-il si leur prédiction se réalisait ?

Le président américain Donald Trump envisage de signer un décret sur la sortie des États-Unis de l’accord universel sur le climat, selon Myron Ebell, directeur de l’Agence américaine de protection de l’environnement (EPA) au sein de l’administration Trump.

Gazprom est une entreprise russe qui puise dans les ressources souterraines de la Sibérie (la Sibérie fournissant 95 % du gaz russe) et d’Urengoy entre autre pour y récolter du gaz, du pétrole etc. La Russie se retrouve donc premier producteur de gaz naturel et elle exploite ces ressources et les exporte vers les pays Européens. Mais ceux qui sont à la tête de cette grande entreprise sont en plus d’être des hommes d’affaires, des hommes politiques.