Il y a tout un coin bondé d’artefacts et de bâtiments qui restent à découvrir sur Mars. Voici un merveilleux exemple publié par le youtuber Mundodesconocido. Il a découvert trois tours qui font 4 kilomètres de haut et qui sont côte à côte séparées par le même espace. Ce qui évoque fortement la constellation d’Orion. Mars a très bien pu être un avant-poste extraterrestre des martiens avant qu’il ne la détruise complètement et ne s’échappe sur Terre. Super découverte! Infos ou intox?  A vous de juger.

C’était au mois de mars 1997. D’étranges lumières sont aperçues le 13 Mars aux alentours de 22h  au-dessus de la ville de Phoenix. Des multitudes de témoignages sont répertoriées. On aperçoit l’objet dans des dizaines de vidéos authentifiées prises par des spectateurs à plusieurs endroits de la ville. Un immense vaisseau semblait être relié par des boules de lumière, planant au-dessus de la ville. Son envergure fut estimée à environs 1500 mètres.

Depuis maintenant des siècles  la race humaine se demande si elle est seule dans l’univers. Un jour peut-être, nous trouverons la réponse à cette question en prenant contact avec une civilisation extraterrestre avancée; cette étape qui restera à jamais gravée se nomme le premier contact. Des extraterrestres vivants ou même des machines intelligentes ressuieraient-ils à atteindre la terre depuis les confins de l’univers ? Si une forme de vie extraterrestre nous envoie un message, sera-t-il de notre pouvoir à le comprendre ? Quelles est le pourcentage de chance que nous soyons les premiers à découvrir une autre forme de vie et a tenter d’établir le contact ?

« Selon des informations préliminaires, en raison d’une situation anormale, le vaisseau-cargo a été perdu à quelque 190 km au-dessus de la région isolée et montagneuse de Touva, et la plupart des fragments ont brûlé dans les couches denses de l’atmosphère », a déclaré de manière lapidaire l’agence spatiale russe Roskosmos, dans un communiqué publié quelques heures après le décollage de son lanceur Soyouz. Le cargo Progress MS-04 avait décollé le 1er décembre 2016 vers 16h (heure de Paris) depuis le cosmodrome de Baïkonour. La fusée s’est élancée à l’heure prévue mais, un peu plus de 6 minutes plus tard (383 secondes pour être précis), la liaison avec le lanceur a été perdue.