L’analyse de la composition de coquillages marins vivants de la fin du Crétacé au début du Paléocène confirme que les océans étaient acides en raison d’une augmentation du taux de gaz carbonique atmosphérique juste avant la disparition des dinosaures. La biosphère était déjà stressée, très probablement en raison de l’imposant volcanisme du Deccan en Inde.

Lire la suite