80 % des poissons du fleuve Amazone, au Brésil, ont du plastique dans l’estomac. C’est le constat alarmant d’une équipe de scientifiques, qui soulève à nouveau le problème de la pollution de l’environnement par ces déchets. Avec cette étude, l’équipe espère attirer l’attention sur les courants d’eau douce, et plus seulement sur les océans. En effet, chaque année, le fleuve Amazone déverse à lui seul 66 000 tonnes de plastique dans l’océan Atlantique. Une catastrophe écologique et sanitaire, puisqu’on trouve désormais des déchets plastiques dans les excréments humains.