L’anomalie froide qui se développe au sud du Groenland à cause de la fonte des glaces polaires est prévue s’accentuer au cours des prochaines décennies. Or, plus cette structure est prononcée, plus elle perturbe le courant-jet atlantique. C’est ce qu’indiquent et détaillent les résultats obtenus par une équipe de chercheurs de l’Université Columbia aux États-Unis. Aussi, considérer ce facteur s’avère crucial pour une meilleure évaluation des changements climatiques futurs. Lire la suite