Mardi 15 septembre 2020, la banquise arctique a atteint son étendue minimale annuelle. La deuxième plus basse jamais enregistrée. Avec les vagues de chaleur, les feux de forêt ou encore le dégel du pergélisol, ce n’est qu’une conséquence de plus du réchauffement climatique en cours. Lire la suite