La pénurie de semi-conducteurs continue, après l’automobile et l’informatique, les cartes bancaires pourraient elles aussi être touchées. Lire la suite