Dans la perspective d’éviter la collision avec un astéroïde potentiellement dangereux, la Nasa songe, avec la mission Dart, à tester une des techniques de déviation de ces corps célestes. Sa cible serait l’un des membres du couple de géocroiseurs Didymos.

Le xénon détecté en 2016 par Rosetta sur Tchouri n’a rien de commun avec celui des météorites ou du soleil, révèle une étude publiée dans Science. Mais on en retrouve une fraction dans l’atmosphère terrestre, ce qui suggère que des comètes y pleuvaient régulièrement il y a 4 milliards d’années.