En décomposant un enregistrement audio, des chercheurs de Microsoft sont parvenus à animer un visage mais aussi et surtout à appliquer les émotions transcrites depuis l’enregistrement audio. Une trouvaille qui pourrait améliorer les graphismes dans les jeux mais aussi, hélas, produire des vidéos type « deepfake » de plus en plus réalistes. Lire la suite