Il y a 99 millions d’années (au cours de la période géologique du Crétacé moyen), une abeille s’est pris les pattes dans la sève d’un arbre. Aujourd’hui, la sève est devenue de l’ambre et l’abeille est restée intacte en son sein. Le morceau d’ambre a été exhumé d’une mine birmane et ausculté avec attention par George Poinar Jr., un paléobiologiste de l’université de l’Oregon. Les abeilles modernes qui se nourrissent de pollen ont évolué à partir des guêpes apoïdes, carnivores. Ce spécimen offre un indice rare sur les changements évolutifs subis par les guêpes apoïdes puisque l’abeille prisonnière de l’ambre est à mi-chemin entre les deux. Lire la suite