Des molécules organiques riches en carbone ont été découvertes dans des échantillons prélevés dans l’océan d’Encelade, la lune en forme de noix de Saturne. L’étude, réalisée par Nozair Khawaja et Frank Postberg de l’université de Heidelberg, a été basée sur les données recueillies par Cassini avant que l’orbiteur ne s’éteigne sur Saturne en septembre 2017.

Alors que de nouvelles missions et initiatives se profilent pour retourner étudier ce satellite de Saturne, des astronomes français expliquent comment son océan souterrain se serait formé et pourquoi il pourrait abriter la vie depuis plusieurs milliards d’années…