Ingénieur de vol de l’Expédition 29 de l’International Space Station, le spationaute japonais Satoshi Furukawa s’est fixé une mission supplémentaire : fournir des images inédites de phénomènes célestes (étoiles filantes, aurores boréales…) au monde entier. Il filme la fine couche d’atmosphère terrestre avec une caméra à très haute sensibilité. Cette technologie de pointe permet de capter des vues exceptionnelles, à près de 400 kilomètres, de la Terre. Cette aventure scientifique permet également de visiter l’ISS, laboratoire en orbite, en compagnie d’autres astronautes présents à l’intérieur.

Alors que les habitants de Puerto Rico se remettent tant bien que mal du passage de l’ouragan Maria, qui a dévasté le pays, les tragédies humaines s’accumulent. Et à ces tragédies s’ajoutent des troubles de toute la communauté scientifique, puisque l’Observatoire d’Arecibo et son radiotéléscope ont été lourdement touchés par la catastrophe naturelle.

Mais que fait la NASA et l’ESA ? 2017 RU1 n’est pas un astéroïde tout à fait comme les autres. Et pour preuve, il n’a été répertorié ni par la NASA, ni l’ESA. Il est passé en toute surprise à proximité de notre belle planète dans la nuit du 13 septembre au 14 septembre. Plutôt massif, il est en effet doté d’un diamètre compris entre 62 et 200 mètres. On est passé à coté du pire !

L’astéroïde 2012 TC4 passera à 270000 kilomètres de la Terre le 12 octobre. Ce corps céleste est un peu plus grand que la météorite ayant frappé Tcheliabinsk en février 2013. Cependant, l’astéroïde ne présentera aucun danger pour la Terre d’après les spécialistes de la NASA. L’évènement donnera surtout l’opportunité de tester le système de défense planétaire.

Titan, la principale lune de Saturne, sera-t-elle un jour notre future planète ? Objet de curiosité depuis sa découverte au XVIIe siècle, Titan, la plus grosse lune de Saturne, a commencé à livrer ses secrets en 2005 grâce à une mission spatiale exceptionnelle : «Cassini-Huygens». Après un voyage de sept ans, un vaisseau orbiteur, Cassini, a réussi à envoyer une sonde, Huygens, se poser sur Titan, à plus d’un milliard et demi de kilomètres de la Terre. 

Un dernier signal de Cassini, et la fin de la sonde américaine. Cassini a plongé comme prévu dans l’atmosphère de Saturne où elle s’est vaporisée, concluant 13 années d’exploration : une mission scientifique exceptionnelle. La sonde a transmis des données durant sa descente, ce qui est sans précédent concernant Saturne. Ces informations précieuses devraient aider à comprendre la formation et l’évolution de la planète gazeuse, espèrent les scientifiques.

Ce vendredi aura lieu un événement tout à fait spécial. Si vous aviez la chance de pouvoir vous téléporter, the place to be serait juste au-dessus de Saturne, pour vivre les dernières minutes de Cassini, grosse comme un bus, en train de s’enfoncer dans l’atmosphère de la géante. Et puisque vous téléporter est impossible, la NASA vous invite à suivre l’événement depuis votre canapé.

En étudiant de près les bandes d’absorption des nébuleuses, deux astrophysiciens français proposent de regarder sous un autre angle la matière organique découverte par Rosetta et Philae dans la comète 67P/Churyumov-Gerasimenko. Ces molécules se seraient formées il y a bien longtemps, avant même la naissance du Soleil et de ses planètes.

Le réseau téléphonique a connu des dysfonctionnements en Europe et aux États-Unis, liés à l’éruption solaire la plus puissante survenue depuis ces 12 dernières années, relate un spécialiste de l’Académie russe des sciences, Sergueï Gaydash, ajoutant que ce phénomène pourrait provoquer des sentiments de mal être et de fatigue générale.