En analysant la répartition spatio-temporelle des extrêmes de pluie à l’échelle du globe, des chercheurs ont mis en évidence le fait que ces événements météorologiques étaient en fait  interconnectés – ou téléconnectés. C’est la première fois que cette caractéristique est démontrée au niveau planétaire. Lire la suite