Chaque jour qui passe semble vouloir mettre la forêt amazonienne de plus en plus en danger. Selon un nouveau rapport, avec 26 % de surface détruite ou fortement dégradée, elle aurait même désormais franchi son point de non-retour. Lire la suite