À la veille et lors de l’ouverture de la COP25, António Guterres – le secrétaire général de l’ONU – n’y est pas allé par quatre chemins. En effet, il a fermement dénoncé l’insuffisance des actions opérées jusqu’à présent pour limiter le réchauffement climatique. Et ce malgré les engagements pris à Paris en 2015 lors de la COP21. Durant son discours d’ouverture ce lundi, il a notamment demandé aux états de « ne pas trahir la famille humaine ». Lire la suite