C’est un grand pas en avant que vient de faire la Banque mondiale. Lors du One Planet Summit qui s’est tenu à Paris, la banque a annoncé que dès 2019, elle n’accorderait plus de financement à l’exploration pétrolière et gazière. Un geste qui montre que l’économie veut aussi agir en faveur de l’environnement et voir les énergies fossiles moins utilisées dans les années à venir.

C’est un cri d’alarme. «On est en train de perdre la bataille» contre le réchauffement et le changement climatique, a averti mardi le président Emmanuel Macron, lors du sommet «One Planet Summit» à Paris devant des dizaines de dirigeants mondiaux.