« La panne des horloges atomiques des satellites Galileo est identifiée et sous contrôle »

Les causes du dysfonctionnement des horloges atomiques de Galileo, tombées en panne fin 2016, sont aujourd’hui connues. Le déploiement de la constellation va se poursuivre sans cette épée de Damoclès. En décembre 2017, quatre satellites de plus seront lancés par Arianespace à bord d’un lanceur Ariane 5. Ils rejoindront les 18 déjà en orbite. Lire la suite