Pluton fait l’objet de spéculations depuis quelques semaines au sujet de ses activités géologiques. Bill McKinnon, planétologue à l’université Washington de Saint Louis, a émis l’hypothèse selon laquelle des matières organiques sont dissimulées sous la croûte désertique de la planète naine. Il parle précisément d’une couche de matière organique gluante qui est située juste sous la surface.

Grâce au survol historique de la sonde New Horizons en juillet 2015, les astronomes ont pu découvrir le vrai visage de cette planète naine située aux confins du Système solaire, au-delà de Neptune. Bien que glacial, ce monde arbore une extraordinaire diversité géologique et aussi un grand cœur, théâtre d’une activité insoupçonnée. Découvrez ses paysages faits de glaces visqueuses et dures, ses montagnes et ses plaines, ses couleurs et ses matières.

En juillet 2015, la mission New Horizons est arrivée à proximité de Pluton et a passé trois mois à explorer la planète naine, dont sa célèbre région en forme de cœur, Tombaugh Regio, une formation brillante au niveau de son équateur. Les scientifiques ont déterminé qu’elle dissimulait probablement un océan de glace gluant et visqueux sous sa surface, selon un article publié mercredi dans Nature.