« Nos PC vont peut-être ralentir de 5% à 30% d’ici quelques jours ! »

Des médias américains ont dévoilé ce matin qu’une faille majeure touchant la grande majorité des processeurs Intel sortis depuis ces 10 dernières années ne pourra pas être corrigée directement par le constructeur américain. Pour assurer la sécurité des utilisateurs et des data center, les éditeurs de système d’exploitation — Microsoft, Linux ou Apple, pour ne citer qu’eux — vont déployer dans les jours à venir des correctifs de sécurité sur leurs OS. Problème, ces mises à jour pourraient ralentir les performances des ordinateurs de 5 à 30 % suivant l’âge de la machine. Lire la suite