En 1961, un astronome polonais du nom de Kazimierz Kordylewski avait avancé l’hypothèse de l’existence de nuages de poussière en orbite autour de la Terre. Il pensait que ces particules très légères se situent dans une zone de stabilité gravitationnelle, autour des points de Lagrange L4 et L5. Toutefois, à son époque, les outils technologiques nécessaires à la vérification de sa théorie n’existaient pas encore. Lire la suite