La sonde japonaise Hayabusa 2 n’est plus qu’à quelques encablures de sa cible, l’astéroïde Ryugu, qu’elle atteindra le 27 juin. Objectif ? Collecter et rapporter sur Terre quelques milligrammes d’échantillons, matériaux très anciens témoignant de la formation du système solaire.  

Dernièrement, un groupe de scientifiques constitué d’astronomes, d’un biologiste et d’un écologiste urbain s’est intéressé à l’étude des histoires possibles des planètes extraterrestres. En tentant de spéculer sur les extraterrestres, ils ont abouti à des résultats alarmants concernant le changement climatique.

Le modèle Janus décrit un univers gémellaire, avec d’un côté un univers en masse positive (celui que nous connaissons) et de l’autre, un univers en masse négative, inobservable : « L’énergie d’une masse m, c’est mc2. Si cette masse est négative, l’énergie est aussi négative. Les particules de masse et d’énergie négatives émettent des photons d’énergie négative, que nos yeux et nos télescopes ne peuvent pas capter. C’est aussi simple que cela. »

Les émissions de méthane sont saisonnières et des molécules organiques sont emprisonnées dans des roches sédimentaires anciennes : les dernières découvertes de Curiosity sont de bon augure pour la suite de l’exploration et l’étude de Mars. La NASA, l’ESA et le Cnes vont s’affairer à découvrir des indices d’une forme de vie passée avec les rovers ExoMars 2020 et Mars 2020, nous explique Francis Rocard.

À Borneo, la destruction des forêts pour la culture d’huile de palme mais également pour les ressources minières et le papier, est un véritable fléau pour l’environnement. La population d’orangs-outans a chuté de moitié depuis 1999 et cette nouvelle vidéo qui montre un primate chassé de son habitat par un bulldozer est une nouvelle preuve déchirante de la souffrance de ces animaux.

La NASA avait soigné ses effets : excitation et mystère entouraient la tenue de la conférence de presse de ce jeudi 7 juin, consacrée à la planète Mars. Depuis le centre spatial Goddard, dans le Maryland, l’agence spatiale américaine a annoncé avoir découvert des molécules organiques vieilles de plusieurs milliards d’années. Et obtenu la confirmation qu’il y a bien du méthane dans l’atmosphère de Mars.

La NASA a réuni ses scientifiques les plus éminents pour répondre aux questions du public concernant le rover martien Curiosity et les découvertes qu’ils auraient faites sur Mars. La conférence sera diffusée ce jeudi 7 mai à 19h. Quelle est donc la teneur de cette découverte si importante que la NASA en a convoqué une conférence de presse ?