En 2023, la fête est finie. Netflix va progressivement mettre fin au partage de compte dès le 1er janvier. Qu’est-ce qui va changer ? Combien faudra-t-il payer ? Voici tout ce qu’il faut savoir.

« Ne vous y trompez pas, je ne pense pas que les consommateurs vont adorer cela au départ ». Voilà ce que Ted Sarandos, co-directeur de Netflix, a expliqué au Wall Street Journal lorsqu’il a évoqué le fait de faire payer le partage de compte sur sa plateforme.

Si l’on en croit les multiples sources proches du dossier, la fin de cette pratique est prévue pour janvier 2023, dès le 1er janvier aux Etats-Unis. Jusqu’à maintenant, un abonné qui payé le prix Netflix le plus élevé pouvait partager son compte avec d’autres utilisateurs d’une même famille, dans un même foyer.

Oui mais voilà, bien que conscient que ce partage de compte a largement franchi les frontières du foyer, Netflix a laissé faire. Jusqu’à maintenant.

Un tiers des utilisateurs ont recours au partage de compte

En début d’année, lors d’une réunion avec les cadres de l’entreprise, le patron Reed Hastings a demandé à mettre fin à cette pratique coûteuse pour l’entreprise.

Selon ses estimations, 100 millions d’utilisateurs regardent leurs programmes en utilisant le mot de passe d’un proche, sans que celui-ci ne fasse partie du même foyer. Cela représente environ un tiers des abonnés de la plateforme si l’on se base sur les 223 millions d’abonnés annoncés par l’entreprise.

Surtout, en 2022, après deux années de Covid favorables à sa croissance, Netflix a enregistré deux trimestres catastrophiques avec la perte de millions d’abonnés. Historique.

Face aux courbes descendantes de son nombre d’abonnés payants, Netflix a donc mis en place plusieurs leviers de croissance : la diversification de son offre avec du gaming et du sport, l’ajout d’un abonnement avec publicité et… la fin du partage de compte.

Comment ça marche et combien ça coûte ?

La mise en place de la fin du partage de compte requiert plusieurs aménagements. D’abord, Netflix va devoir changer ses conditions d’utilisation pour appliquer ses restrictions. Car le blocage des comptes partagés hors des foyers implique d’étudier plusieurs informations d’ordre privé : l’adresse IP utilisée, les identifiants et, surtout, l’activité de chaque compte. Surtout, Netflix doit trouver une solution pour empêcher les utilisateurs de contourner le blocage au moyen d’un VPN.

Netflix avait même songé à ajouter des contenus disponibles à la location (VOD) payables à l’unité, comme peut le faire Amazon sur Prime Video. De cette manière, il jouait sur la crainte des utilisateurs qui paient pour les autres de voir les utilisateurs rattachés toucher à leur portefeuille en louant des contenus. Finalement, l’idée a été abandonnée de peur de rendre le service illisible.

Pour ceux profitant du partage de compte, deux solutions seront donc possibles : soit continuer à utiliser les codes d’un compte tiers, auquel cas il faudra passer à la caisse. Selon les dernières informations d’une source très proche du dossier, Netflix demandera un prix proche de l’offre la moins chère pour chaque utilisateur passant par un autre compte. Une façon de les inciter à opter pour un abonnement en propre.

Sympa, Netflix a même développé une fonctionnalité permettant de transférer un profil vers un nouveau compte pour faciliter cette transition.

Rendez-vous donc en 2023 pour voir dans quelle mesure ces nouvelles dispositions vont s’appliquer. Avec le risque, non négligeable, que les abonnés prennent la fuite.

Sources

Profitez-en pour vous abonner  et suivre d’autres reportages tout aussi passionnants.